L’Université de Montpellier a souhaité se doter des moyens d’accompagner les chercheurs dans la gestion des données de leurs recherches.  

L’équipe d’assistance à la gestion des données de la recherche de l’Université de Montpellier est à votre disposition pour un rendez-vous personnalisé ou une formation sous forme d’atelier à la rédaction d’un plan de gestion de données :

Accompagnement à la rédaction des plans de gestion de données (PGD)

Le Plan de Gestion des Données (PGD) ou Data Management Plan (DMP) est un document qui définit quelles données seront créées ou collectées, comment elles seront structurées, documentées, partagées et conservées pendant et après le projet. Il s’inscrit dans le cadre des démarches de science responsable, science reproductible et science ouverte. 

L’Université de Montpellier a élaboré fin 2020 un modèle de PGD qu’elle met à disposition des chercheurs.

L’Université de Montpellier a publié son modèle de plan de gestion de données dans l’outil d’aide à la saisie des PGD mis en place par l’INIST-CNRS : DMP OPIDoR. Vous pouvez consulter le modèle « Université de Montpellier – modèle de PGD (français) » . Lors de la création d’un plan de gestion de données, pour accéder au modèle «Université de Montpellier – modèle de PGD (français) », sélectionner l’organisme de recherche «Université de Montpellier ». 

Infrastructures et équipements pour les données de la recherche

L’Institut de Science des Données de Montpellier est la structure de référence qui vise à fédérer les forces et les actions dans le paysage de la science des données et des données de la science. L’ISDM, s’appuyant sur l’excellence des ressources académiques en gestion et exploitation des données, a pour but de promouvoir et accompagner une gestion responsable des données ainsi que de favoriser et diffuser l’usage de la science des données et des données de la science toutes communautés confondues. 

Logo ISDM

L’ISDM s’appuie sur l’infrastructure Meso@LR, centre de compétences qui propose des ressources mutualisées et architectures de pointe de calcul intensif (High Performance Computing – HPC) et de traitement massif des données. 

L’ouverture du service « Données » de Meso@LR courant Printemps 2021 complète l’offre de calcul existante : Meso@LR renforce son offre de stockage et vise à offrir un service de stockage destiné à l’ensemble de la communauté scientifique du site, académique et privée. 

Plus d’informations sur le fonctionnement et les tarifs

Glossaire

Le glossaire mis à votre disposition liste les principaux sigles et les principales questions concernant la Science ouverte. 

Quelques ressources

  • Formation DU Scientific Data Management 

L’ISDM porLogo DU Scientific Data Managementte le Diplôme Universitaire « Scientific Data Management » (SDM) ou « Gestion des données scientifiques » (GDS) qui a pour objectif de former un public large aux enjeux, pratiques et outils de la gestion des données de la recherche. Il s’inscrit dans la mise en place du “Plan national pour la Science Ouverte”, et s’adresse à tout type de public intéressé et concerné par le maniement de jeux de données issus de la recherche scientifique publique, toutes disciplines confondues. Il est également ouvert aux personnes porteuses des projets innovants destinées à évoluer dans la sphère privée. 

  • DoraNUM  

DoraNUM DOnnées de la Recherche – Apprentissage NUMérique est une plateforme en ligne pour l’apprentissage autonome sur la gestion des données de la recherche. Elle propose des ressources en ligne pour accompagner la communauté scientifique dans la gestion et le partage de leurs données. 

  • OPIDoR  

Le portail OPIDoR (“Optimiser le Partage et l’Interopérabilité des Données de la Recherche ) mis en place par l’Inist-CNRS, met à disposition de la communauté de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche un ensemble d’outils et de services facilitant la mise en application des principes FAIR pour rendre les données Faciles à trouver, Accessibles, Interopérables et Réutilisables.  

  • Datacc  

Porté par les BU de l’Université Claude Bernard Lyon 1 dans le cadre du dispositif  CollEX-Persée, en partenariat avec les BU de l’Université Grenoble-Alpes et DoraNUM, le projet DATACC vise à créer un dispositif complet d’accompagnement des chercheurs en physique et en chimie pour la gestion de leurs données de recherche ; la plateforme a ouvert en avril 2020. 

  • Sur les entrepôts de données 

Dans certains cas le choix de l’entrepôt est imposé ou fortement conseillé, que ce soit par un financeur, soit par une revue scientifique suite à une publication ou par choix fortement conseillé du fait de l’existence d’un entrepôt spécialisé pour une discipline. Financé par German Research Foundation (DFG), Re3data est un répertoire international multidisciplinaire gratuit d’entrepôts de données.  

Une plateforme nationale fédérée des données de la recherche, Recherche Data Gouv sera disponible fin du premier trimestre 2022 comme annoncé lors du lancement du deuxième Plan national pour la science ouverte en juillet 2021 et permettra aux chercheurs de disposer d’un service de dépôt et de diffusion (entrepôt) dédié aux données pour lesquelles aucun des entrepôts disciplinaires existants ne constituerait une solution adaptée

 

Agenda

19oct. 2021

Ateliers – Rédigez votre PGD !

Le 19 octobre 2021

Vous venez de déposer un projet auprès de l'ANR ? Ou d'obtenir un financement ? L'équipe Données de la recherche de l'UM propose de vous accompagner dans la rédaction de votre Plan de Gestion