La science ouverte – qu’est-ce que c’est ?

La science ouverte est la diffusion sans entrave des publications et des données de la recherche.  

Elle s’appuie sur l’opportunité que représente la mutation numérique pour développer l’accès ouvert aux publications et – autant que possible – aux données de la recherche. 

Elle est encadrée en France par la Loi pour une République numérique du 7 octobre 2016 qui s’inscrit, dans son article 30, dans le mouvement international pour le libre accès aux publications scientifiques et la circulation des connaissances scientifiques. Cet article donne de nouveaux droits et de nouvelles libertés au chercheur pour mettre ses écrits en libre accès. 

Publié en 2018, le Plan national pour la Science Ouverte indique que “la France s’engage pour que les résultats de la recherche scientifique soient ouverts à tous, chercheurs, entreprises et citoyens, sans entrave, sans délai, sans paiement”, selon le principe suivant : « Aussi ouvert que possible, aussi fermé que nécessaire ». 

Le deuxième Plan national pour la science ouverte pour 2021-2024 publié en juillet 2021 prolonge, renforce et renouvelle les actions déjà conduites pendant les trois années du premier plan. Il définit des engagements renouvelés pour construire une science plus solidement étayée et reproductive, plus efficace et cumulative, plus transparente et accessible pour les citoyens et les acteurs économiques et sociaux. Ce deuxième Plan comporte quatre axes : généraliser l’accès ouvert aux publications, structurer, partager et ouvrir les données de la recherche, ouvrir et promouvoir les codes sources produits par la recherche et transformer les pratiques pour faire de la science ouverte le principe par défaut.

Plus d’informations sur le site Ouvrir la Science du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation

Plan national pour la science ouverte

Mise en œuvre opérationnelle à l’UM

Fin 2019, l’Université de Montpellier a mis en œuvre son plan pour Science ouverte s’engageant à inscrire l’UM dans une démarche de science ouverte globale et à promouvoir une gestion responsable des données de la recherche. 

L’affirmation de cet engagement s’est traduit par la signature de l’appel de Jussieu pour la Science ouverte et la bibliodiversité et la déclaration de Berlin sur le libre accès à la connaissance et par une formalisation de ces engagements et positionnements. 

Depuis décembre 2020, l’UM adhère aussi à l’EOSC (European Open Science Cloud), le métaportail des infrastructures de données et des initiatives européennes dans le domaine de la science ouverte. 

Côté publications, l’UM a pour objectif d’asseoir l’usage de HAL dans toutes les communautés et d’augmenter le dépôt en texte intégral par une démarche d’information et d’incitation et par un accompagnement au plus près des chercheurs. L’UM souhaite aussi donner accès à diverses granularités aux indicateurs de dépôt en texte intégral. 

Depuis l’été 2021, l’Université de Montpellier soutient “Peer Community in” (PCI) : PCI est un organisme à but non lucratif dont l’objectif est de proposer un service gratuit, par le biais d’une plateforme en accès libre, de recommandations de pre-prints (voire d’articles publiés) basé sur des évaluations par les pairs (peer reviewing), par communautés scientifiques disciplinaires.

Côté Données de la recherche, l’UM a pour objectif de promouvoir une gestion responsable des données en fournissant une infrastructure de données compatible avec les besoins et enjeux (scientifiques, environnementaux, financiers,…) ; en formalisant et diffusant des guides (modèle de plan de gestion de données, questions éthiques et juridiques,…). Elle s’appuie pour cela sur la mise en place d’un guichet d’assistance. 

Enfin, l’UM souhaite fournir les outils et procédures de protection des données et des résultats de la recherche, en mettant en place une solution de cahier de laboratoire électronique et en proposant un hébergement de données sensibles. 

Au sein de l’UM, le Plan pour la science ouverte est porté par Anne Laurent, Vice-Présidente Science ouverte et données de la recherche, avec le soutien de plusieurs directions : le Service commun de documentation (direction référente), la Direction de l’innovation et des partenariats, la Direction de la recherche et des études doctorales et la Direction des services informatiques et numériques, en lien avec l’archiviste et le Data Protection Officer (DPO) de l’établissement. 

Agenda

19oct. 2021

Ateliers – Rédigez votre PGD !

Le 19 octobre 2021

Vous venez de déposer un projet auprès de l'ANR ? Ou d'obtenir un financement ? L'équipe Données de la recherche de l'UM propose de vous accompagner dans la rédaction de votre Plan de Gestion