Illustration fonds patrimonial BU Sciences

La Faculté des Sciences de Montpellier est créée par l’arrêté du 25 juillet 1809. A la demande des professeurs, la ville de Montpellier leur octroie un ensemble de collections héritées des confiscations révolutionnaires (échantillons ou instruments scientifiques, ouvrages) parmi lesquelles les prestigieuses collections de la Société Royale des Sciences de Montpellier.
Les collections ainsi attribuées à la Faculté des Sciences sont identifiées par une étiquette « Ville 1812 » qui indique cette provenance. Plus tard, il faut consulter les registres d’inventaire de la bibliothèque ainsi que les archives de la Faculté des Sciences (déposées aux Archives départementales de l’Hérault sous la cote 15 ETP) pour connaître l’histoire de l’enrichissement de ces collections.
Outre les monographies, la bibliothèque conserve d’importantes collections de périodiques anciens (certains remontant au début du 18e siècle), ainsi que des thèses (les plus anciennes datent de 1842).

Toutes les disciplines scientifiques (mathématiques, astronomie, physique, chimie, botanique, zoologie, enseignement technique) qui reflètent l’évolution de l’enseignement scientifique à Montpellier, sont représentées : les collections de botanique et de zoologie sont particulièrement riches ; des publications à l’occasion d’expéditions scientifiques sont nombreuses. L’ouvrage le plus ancien date de 1543.

Dès l’origine, ce fonds s’est enrichi des legs Dunal, Gergonne, Girard, JeanJean, et bien d’autres plus modestes, comme en témoignent les registres de délibération de la Faculté des sciences (Archives Départementales de l’Hérault).
Plus récemment il s’est accru grâce au dépôt de la bibliothèque de l’Institut de Botanique (2000), de celle de la Station de Biologie Marine de Sète (1994). D’autres dons, comme celui du laboratoire de Biologie Animale, le fonds Le Houerrou (2010), et le fonds Avias sont en cours de traitement.

image institut botanique

Le fonds

En 1889 sont créés sept instituts universitaires à Montpellier, dont l’Institut de Botanique, qui est inauguré en 1890. Situé dans le Jardin des Plantes, il permet à Charles Flahault, son premier directeur, de rassembler en un seul lieu les différents herbiers universitaires. En 2000, l’Institut, qui disposait en plus des herbiers, d’une riche bibliothèque de référence, mais n’avait plus de moyens humains ni financiers suffisants pour en poursuivre la gestion, confia ces collections à la bibliothèque universitaire de Sciences.

Contenu :
Botanique et autres thématiques connexes (météorologie, physique, chimie, médecine, sciences naturelles), depuis le 16e siècle jusqu’en 2000 (monographies, périodiques et thèses). Le fonds Flahault (plaques photo et tirages photographiques) fait également partie de ces collections qui occupent actuellement 500 mètres linéaires dans nos réserves.

image fonds dunal

Dunal (Michel-Félix), 1789-1856 :
Fils de banquier, il décide de se tourner vers la médecine et surtout la botanique qui devient son domaine de recherche favori. Il assure l’intérim de la chaire de botanique à la faculté de Médecine pendant l’absence de De Candolle (jusqu’en 1829) et la direction du Jardin des Plantes (1819). Professeur à la Faculté des Sciences de Montpellier en 1829, il en devient le doyen jusqu’à sa mort en 1856. Ses collections sont conservées à l’Herbier de la Faculté des Sciences et à la Bibliothèque universitaire des sciences. Ses recherches portent particulièrement sur la mycologie et la famille des solanacées ; il poursuivit le travail commencé par De Candolle, et travailla avec Toussaint-François Node-Véran à la constitution de la collection dite des vélins Node-Véran, conservée à l’université de Montpellier.

Contenu :
Ressource pour l’histoire de la botanique à Montpellier, c’est la bibliothèque de travail d’un botaniste du début du 19e siècle. Les plus anciennes éditions de ce fonds datent du 16e siècle, les plus récentes du milieu du 19e siècle. Elle reflète l’importance du travail en réseau pour les botanistes dès cette époque, et l’importance de la transmission documentaire dans cette discipline, matérialisés par les dédicaces des correspondants de Dunal.

image station biologie marine Sète

La station de biologie marine de Sète fut créée en 1879 à l’instigation d’Armand Sabatier (1834-1910) ; en 1884 la ville met à disposition des chercheurs un local où sont accueillis un nombre croissant d’étudiants et de chercheurs, ce qui rend nécessaire la construction du bâtiment actuel inauguré en 1896. Elle héberge des laboratoires de recherche, un aquarium, un laboratoire photographique, et une très importante bibliothèque ainsi que des collections réunies dans un musée (coquilles, poissons, etc.). Suite à un important remaniement administratif, les collections de la bibliothèque rejoignirent la bibliothèque universitaire de Sciences.

Contenu :
Zoologie marine, milieux marins.

image fonds Pierre Jeanjean

Pierre Jeanjean (1789-1862) :
Il commença sa carrière comme préparateur de chimie avec le professeur Anglada. Puis il fut nommé préparateur (ou conservateur) des collections d’histoire naturelle, poste qu’il occupa de 1825 à 1862, où il avait à accroître et gérer les collections d’enseignement de la Faculté. A sa mort, il légua sa bibliothèque riche en ouvrages de zoologie et médecine.

Contenu :
Zoologie, anatomie humaine ou animale.

image Joseph-Diez Gergonne

Joseph Diez Gergonne (1771-1859) :
Professeur de mathématiques et de philosophie à l’école centrale de Nîmes, il devint professeur d’astronomie à la Faculté des Sciences de Montpellier (1816-1836) puis de physique (jusqu’en 1844). Doyen de la faculté de 1820 à 1830, il devint recteur de l’académie de Montpellier de 1830 à 1844. Il est connu pour avoir lancé les Annales dites de Gergonne, premier périodique de mathématiques de portée internationale, dans lequel il publia plus de 200 articles.

Contenu
Gergonne a laissé à la Faculté des Sciences des ouvrages de sa bibliothèque de travail (en cours d’identification), et trois boîtes de manuscrits : de la correspondance scientifique et des cours sur des thématiques diverses.

image fonds Charles Flahault

On trouve dans le fonds confié à la BU sciences en 2000, une collection de plaques et tirages photographiques dont il avait demandé l’exécution à des amis photographes pour illustrer ses sorties sur le terrain. La totalité du fonds conservé à la BU sciences a fait l’objet d’une numérisation.

Charles Flahault (1852-1935) :
Botaniste, nommé directeur de l’Institut de botanique de Montpellier nouvellement créé en 1889,Charles Flahault marqua durablement de son empreinte l’histoire de l’enseignement de cette discipline. Au cours de sa carrière, il œuvra pour le reboisement de l’Aigoual, et laissa à la bibliothèque de l’Institut de Botanique une très grande partie de sa bibliothèque de travail.
Diaporama sur Charles Flahault

Contenu :
Botanique, vie quotidienne, milieux forestiers, histoire des campagnes.